À l’occasion du mois de l'Économie Sociale et Solidaire, on a le plaisir de mettre Ă  l’honneur quelques-uns de nos partenaires liĂ©s Ă  cette Ă©conomie
 qui mĂ©ritent d'ĂȘtre connus par tous et toutes !

AprĂšs UpCycle, OUAAA!, Les Ateliers du Bocage et Secoya, c'est au tour de Gambin d'ĂȘtre sous les projecteurs !

Merci Julien pour cet Ă©change, dĂ©couvrez vite son interview 👇

Trizzy : Bonjour Julien ! Merci d'ĂȘtre avec nous aujourd'hui 😊 Peux-tu te prĂ©senter ?

Julien : Bonjour Ă  tous !
Je m'appelle Julien Lacaze, j'ai 33 ans et je suis le fondateur de Gambin ! (Et je suis originaire d'Agen dans le sud-ouest 😉)

Trizzy : Quel est ton parcours professionnel ?

Julien : J'ai fait des études de communication ! D'abord des études de Gestion de l'Information et du Document dans les Organisations à l'IUT Bordeaux Montaigne. Ensuite, je suis allé à la faculté pour effectuer une licence puis un master en Information et Communication, toujours à Bordeaux !

Trizzy : Aujourd'hui, tu es le fondateur de Gambin ! Peux-tu nous en dire un peu plus sur Gambin ?

Julien : Initialement, Gambin c'est un service de location courte durée d'équipements bébé pour les parents qui voyagent à Bordeaux. L'idée, c'est de faciliter leurs séjours, leurs voyages lorsqu'ils arrivent à Bordeaux, et de les décharger des bagages et de cette charge mentale qui est d'emporter avec soi des équipements bébé.

Sur Gambin, on peut donc facilement louer une poussette, une chaise haute, un lit-bĂ©bĂ© ou mĂȘme un porte-bĂ©bĂ© pour sĂ©journer Ă  Bordeaux avec sa famille.

Et depuis peu, Gambin c'est également un service de collecte, de reconditionnement, de réparation et de valorisation des équipements bébé ! Cela part de trois constats : les équipements de puériculture coûtent trÚs chers, sont peu utilisés au regard de leur durée de vie et finissent généralement, soit en stock dormant (dans nos garages, nos greniers), soit malheureusement en déchetterie. Ils finissent alors en enfouissement ou en incinération.

Aujourd'hui, Gambin souhaite récupérer ces équipements-là pour leur donner une seconde vie et facilier l'accÚs à ces équipements de puériculture à des familles en situation de précarité.

Trizzy : Quelles sont tes missions au quotidien ?

Julien : Le quotidien d'un.e entrepreneur.se c'est beaucoup de choses, il faut ĂȘtre un peu couteau-suisse ! Il faut gĂ©rer la communication, la prospection, les demandes entrantes de partenaires, tout en allant au contact de ses clients... c'est vrai que c'est un peu tout cela Ă  la fois !

Visuel---Trizzy-v2-1
Crédit photo : Gambin

Trizzy : D'oĂč t'est venue cette idĂ©e ?

Julien : L'origine mĂȘme de Gambin, c'est tout simplement parti d'une discussion avec mes ami.es parents. En effet, Ă  l'Ă©poque, mon meilleur ami et sa compagne avaient un bĂ©bĂ© en bas Ăąge, et j'habitais Ă  Paris. Je leur avais demandĂ© de venir me voir.

À cette invitation, ils m'ont rĂ©torquĂ© "Julien, tu ne t'imagines pas ce que c'est de voyager avec un bĂ©bĂ© en train ! Il faut prendre avec soi le lit-bĂ©bĂ©, la poussette, la chaise haute etc." et ils ont commencĂ© Ă  me lister tous les Ă©lĂ©ments qu'ils devaient emporter.

C'est donc Ă  ce moment-lĂ  qu'un service de location d'Ă©quipements bĂ©bĂ© de courte durĂ©e me paraissait ĂȘtre intĂ©ressant : pour rĂ©cupĂ©rer les Ă©quipements Ă  l'arrivĂ©e et ainsi se concentrer uniquement sur le sĂ©jour.

Trizzy : Si on comprend bien, aujourd'hui Gambin c'est de la location courte durée ! As-tu l'intention de faire de la longue durée ?

Julien : Effectivement, aujourd'hui Gambin c'est de la location courte durée. Demain, avec le service de collecte, reconditionnement et revalorisation, l'idée c'est d'aller vers des offres de location longue durée, à faible coût pour des familles qui :

  • n'ont pas forcĂ©ment envie d'acheter des Ă©quipements neufs ;
  • sont intĂ©ressĂ©es par de la location longue durĂ©e pour des Ă©quipements de seconde main / reconditionnĂ©s ;
  • ont envie d'avoir une consommation plus responsable et ancrĂ©e dans l'Ă©conomie circulaire.

Trizzy : Pour les parents intéressés par ton service, comment doivent-ils s'y prendre ?

Julien : C'est trÚs simple ! Si des parents souhaitent louer pour une courte durée un ou plusieurs équipements :

  1. ils se rendent sur la boutique en ligne de Gambin ;
  2. ils sélectionnent le ou les équipements de leur choix et la durée de séjour : le prix de la location s'affichera automatiquement ;
  3. ils valident leur réservation et je m'occupe de livrer et de récupérer les équipements directement sur le lieu de destination.

Visuel---Trizzy-1
Crédit photo : Gambin

Trizzy : On imagine que les produits sont lavés entre chaque utilisation ! Quel est ton process de nettoyage ?

Julien : Déjà, tous les équipements sont nettoyés et désinfectés entre chaque location. DÚs que je récupÚre un équipement, j'enlÚve tous les textiles et je les nettoie avec des produits naturels labellisés Ecocert et sans allergÚnes ni parfums.

Trizzy : L'état du matériel est-il aussi vérifié ?

Julien : Bien évidemment ! La vérification des équipements se fait tout au long du parcours client !

  • Lorsque je livre, je rĂ©alise une dĂ©monstration du bon fonctionnement du matĂ©riel aux parents.
  • Lorsque je rĂ©cupĂšre l'Ă©quipement, je le contrĂŽle avec les parents pour voir si rien n'est cassĂ©.
  • Lorsque je rentre chez moi, je re-vĂ©rifie une nouvelle fois le bon fonctionnement des freins, des armatures, le pliage et le dĂ©pliage notamment de l'Ă©quipement pour m'assurer qu'il sera fonctionnel pour les nouveaux clients.

Trizzy : Et les équipement que tu possÚdes, les achÚtes-tu neuf, d'occasion ? As-tu des marques de prédilection ?

Julien : Au tout début de l'activité de Gambin, j'ai investi dans des équipements neufs, pour plusieurs références produits : poussette, chaise haute, transat bébé et porte-bébé. J'ai choisi des marques de qualité qui sont reconnues pour leur robustesse et leur qualité. Par exemples, ce sont des marques comme BabyZen ou BabyBjörn.

Pour les futurs achats, j'envisage bien sĂ»r des Ă©quipements bĂ©bĂ© de seconde main pour toujours ĂȘtre dans une optique d'Ă©conomie circulaire et ainsi donner une deuxiĂšme, troisiĂšme voire quatriĂšme vie Ă  du matĂ©riel qui est inutilisĂ© aujourd'hui.

Trizzy : Ton service est pour le moment disponible à Bordeaux et ses environs. As-tu la volonté d'étendre ton territoire ?

Julien : Aujourd'hui, le service Gambin est présent à Bordeaux et ses environs. Demain, l'idée est en effet d'étendre le développement de l'offre à d'autres villes, avec un focus sur le réemploi et sur le recyclage des matiÚres premiÚres des équipements bébé.

Visuel---Trizzy-v3
Crédit photo : Gambin

Trizzy : Gambin est-il labellisé ? Si non, est-ce en projet ?

Julien : Gambin n'est pas encore labellisé. Mais effectivement, c'est un travail que je mÚne actuellement. L'objectif est de certifier les équipements reconditionnés par Gambin, via des organismes tiers, pour vérifier qu'ils sont bien aux normes de sécurité et d'hygiÚne, et qu'ils ne portent pas préjudices à l'enfant lors de l'utilisation.

Trizzy : On constate que tu as de beaux projets en cours, c'est super ! Quels sont tes autres enjeux du moment ?

Julien : Aujourd'hui, j'ai des enjeux :

  • premiĂšrement, de visibilitĂ© : pour faire connaĂźtre l'offre Gambin aux parents.
  • ensuite, de foncier : pour pouvoir ancrer territorialement l'activitĂ© de Gambin ! Les collectivitĂ©s territoriales pourraient ĂȘtre intĂ©ressĂ©es par ce projet de collecte, de reconditionnement et de valorisation d'Ă©quipements bĂ©bĂ©.
  • enfin, de partenariats-clĂ©s : avec des acteurs comme des syndicats de dĂ©chets pour la collecte d'Ă©quipements de puĂ©riculture non fonctionnels. Ou encore avec des acteurs comme la SNCF, qui pourrait faciliter le voyage des parents et leur proposer du matĂ©riel bĂ©bĂ© reconditionnĂ© lors de leur arrivĂ©e Ă  destination.

Trizzy : L'interview touche Ă  sa fin ! Quels conseils donnerais-tu Ă  quelqu'un qui souhaite adopter un mode de vie plus responsable ?

Julien : Je vous recommande fortement d'aller voir ce que font les amis de La Fresque du Climat et de l'Atelier 2tonnes. Ces ateliers permettent de comprendre les bases scientifiques du dérÚglement climatique et de faire le point sur notre bilan carbone.

Trizzy : As-tu une ou plusieurs initiatives liées à l'économie circulaire que tu adores personnellement ?

Julien : La premiÚre initiative que j'apprécie fortement, c'est l'Atelier 2tonnes que j'ai mentionné juste avant ! A travers un serious game en ligne ou en présentiel, le but est de diminuer notre bilan carbone ainsi que celui de la population française afin d'atteindre l'objectif des 2 tonnes de CO2 / an / habitant d'ici à 2050. C'est ludique, pédagogique et riche d'enseignements.

La deuxiÚme initiative que je souhaite mettre en valeur, c'est l'application Geev. Elle permet de donner facilement des objets de son quotidien dont on ne se sert plus et qui pourraient servir à d'autres personnes. Il faut savoir que Geev a été créé par des bordelais, c'est donc un peu la fierté locale !

Trizzy : Pour finir, as-tu une annonce Ă  faire ?

Julien : Tout à fait ! À l'heure actuelle, je suis tout seul sur le projet Gambin.

Je profite de cette interview pour passer une annonce : je recherche un ou une associé.e pour m'aider à développer Gambin et notamment la partie réemploi ! C'est donc la partie qui concerne la collecte, le recondionnement et la valorisation des équipements bébé. Je recherche donc un profil fortement intéréssé par les sujets d'économie circulaire mais également d'économie sociale et solidaire.

Trizzy : On souhaite que tous tes projets se concrĂ©tisent ! Merci Julien de nous avoir accordĂ© un peu de ton temps 🙏

Logo-Gambin_VF-copy

💡
Suivez Gambin sur Linkedin, Facebook et Instagram !